lundi 12 décembre 2011

Anciens astronautes, dieux du passé et machines volantes antiques

        


Spationaute en Equateur




Au VIIe siècle, à Palenque, le corps du défunt roi Maya Pacal
( d'une taille supérieure à la moyenne ) fut placé dans un sarcophage
autour duquel une pyramide fut érigée. La dalle recouvrant ce sarcophage
est des plus troublantes, car en la regardant horizontalement,
certains veulent y voir un astronaute aux commandes de son engin,
tandis que les archéologues essaient de nous expliquer qu'il faut
regarder la dalle verticalement et que cela n'est qu'une synthèse 
des concepts fondamentaux de la religion des Mayas et
que Pacal est assis sur "l'Arbre de Vie"...


Dalle de Palenque
Dalle de Palenque vue horizontalement






Neuf petits crânes en obsidienne d'origine Maya ont été retrouvés dans le temple
du Serpent à Plumes à Teotihuacan ainsi que dans d'autres pyramides de la région.
Leur taille varie de 15 à 23 millimètres.
Selon des prêtres Mayas, une légende voudrait qu'elles représentent les 9 individus
"initiateurs" d'une race extraterrestre...
Crâne d'obsidienne Mayas Crâne d'obsidienne Mayas Crâne d'obsidienne Mayas
Crâne d'obsidienne Mayas Crâne d'obsidienne Mayas Crâne d'obsidienne Mayas
Crâne d'obsidienne Mayas Crâne d'obsidienne Mayas Crâne d'obsidienne Mayas








En Equateur, on a retrouvé ces statuettes, oeuvres d'un "clairvoyant" ou
bien reproductions de "visiteurs" ?

Statuettes équatoriennes Statuette équatorienne
Statuettes équatoriennes









En 900 avant J.C., statue japonaise à scaphandre "fermé par deux gros boulons",
trouvée à Tokomai.

Statue de Tokomai








Environ 2 500 avant J.C., en Egypte, à Saqqarah, pendant la 5e dynastie,
des artistes ont peint sur un mur de la tombe de Ptah-Hotep un bien curieux
personnage qui correspond à la description des "petit-gris".

Tombe de Ptah-hotpe
Tombe de Ptah-hotpe
Tombe de Ptah-hotpe


Une image peut être trompeuse, officiellement, il s'agit d'un vase.








Il y a 3 000 ans, entre la Bolivie et l'Equateur, des artistes ont fabriqué
cette céramique d'un être à gros crâne revêtu d'une combinaison.

Statuette d'Amérique du Sud










Il y a 4 000 ans avant J.C., des artistes sumériens ont sculpté
ces statuettes d'environ 14 centimètres, au corps de type humanoïde
mais à tête étrange et... toujours de grands yeux...
Ces statuettes sont exposées au musée de Bagdad.

Statuette Sumérienne Statuettes Sumériennes Statuette Sumérienne
Statuettes Sumériennes











En 5 000 avant J.C., au Japon, des artisans primitifs de la tribu Dogu
ont façonné ces statuettes en bronze... aux grands yeux...

Statue de Tokomai







Enfin, tout autour de la planète, on retrouve des peintures rupestres
décrivant de bien curieux personnages, dieux, esprits, visiteurs ???
  • En Europe, en Italie :
    Peinture rupestre en Italie
  • En Afrique, dans le désert du Sahara :
    Peinture rupestre dans les monts Tassili Peinture rupestre de 6 mètres dans les monts Tassili
  • En Amérique, au Pérou :
    Peinture rupestre au Pérou
  • En Australie :
    Peinture rupestre en Australie Peinture rupestre en Australie Peinture rupestre en Australie Peinture rupestre en Australie Peinture rupestre en Australie Peinture rupestre en Australie Peinture rupestre en Australie 

    En Asie, à la frontière de l'Ouzbekistan, du Pakistan et de la Chine :

    ferg.jpg

    Source : http://www.ldi5.com/ovni/ancosmo.php





    Statuette sumérienne (British Museum) :






    Figurines en pierre de type humanoïdo-reptilien découvertes lors
    d'excavations réalisées au Sierra Leone à des profondeurs allant
    de 20 à 50 mètres. Age estimé pour les plus vieilles d'entre elles :
    environ 17 000 ans.



     

    Etrange statuette découverte à Kiev et dont l'âge est estimé à plus de 6000 ans :

     

    Statuettes mayas :


    Pétroglyphe de Sego Canyon, Utah (USA). Age estimé : 7500 ans.

     

    Plus récent, cet incroyable - et le mot est faible - anachronisme 

    de la cathédrale de Salamanque (Espagne, 12ème siècle) :

     

     

     Sculpture maya découverte dans les ruines de Tikal, Guatemala :



     Les Objets volants antiques





    Planeur


        Le premier objet volant, "plus lourd que l'air" et mécanique, est attribué
    aux frères Wright en 1903, après que Clément Ader ait fait voler son Avion
    en 1897 ! ( Déjà, la puissance des média américains ).
    L'ingénieur allemand Lilienthal leur avait auparavant ouvert la voie en faisant
    voler ses planeurs ( il se tua au cours de son 2000e vol en 1896 ).
    La première élévation humaine dans les airs est due aux frères Montgolfier,
    en ballon en 1782.
    Avant cela, le vol est une impossibilité, un rêve ou une légende...





    En 1708, à Lisbonne, un père jésuite brésilien, de retour de Bolivie
    demanda officiellement au roi du Portugal Joâo V, l'autorisation de fabriquer
    un engin volant après lui avoir expliqué les bénéfices potentiels de cette
    nouvelle invention. Cet engin volant pourrait emporter 12 hommes et faire
    200 miles nautiques en 24 heures ( vitesse impressionnante pour l'époque,
    mais en fait environ 15 kilomètres par heure ).

    La réponse fut favorable, il obtint même une pension importante pour ses
    travaux le 17 avril 1709.

    Le fuselage était fait en plaques de fer recouvertes de nattes de paille, 2
    globes de fer contenant de la magnétite reposaient sur des colonnes.

    Sur l'étrange maillage étaient fixées un grand nombre de perles d'ambre
    qui "par une opération secrète maintiendraient l'aéronef en l'air. 
    La chaleur du soleil sur les nattes disposées le long de l'aéronef
    tirerait celui-ci vers l'ambre."(?)

    Le 5 août, Bartholomeu Lourenço de Gusmâo fit voler son engin devant
    le roi et sa cour mais il prit feu en l'air ; Le 30 octobre, nouvel essai de la
    "gondole volante", cette fois couronné de succès.
    Promu académicien et aumônier royal, Gusmâo dut stopper ses essais
    à cause de l'Inquisition qui jugea l'invention satanique.




    M. Doru Todericiu, professeur des Sciences et Techniques à l'Université
    de Bucarest, exhuma en 1961, un vieux manuscrit de la bibliothèque de Sibiu
    ( Roumanie ).
    Le troisième cahier de cet ouvrage est l'oeuvre de Conrad Haas, chef du
    dépôt d'artillerie de Sibiu, entre 1550 et 1570.
    Ce manuscrit est un compte rendu du lancement d'une fusée à étages et
    d'une "lance volante" ( missile ? ). ( 2 )

    L'expérience aurait eu lieu en 1555, devant des milliers de témoins et aurait
    été un succès (!?!).

    Parmi les inventions de Conrad Haas figurent :
    • Fusées à 2 et 3 étages ( 1529 ).
    • "Maisonnette volante" ( 1536 ).
    • Systèmes d'ignition des étages à carburant solide ( 1555 ).
    • Ailettes de stabilisation en forme d'ailes delta ( 1555 ).
    Fusées à 2 et à 3 étages du maître feux Conrad Haas Extrait du manuscrit du musée de Sibiu




    On a retrouvé en Bolivie3 ) , en Colombie et en Amérique Centrale,
    une vingtaine de bijoux en or, fabriqués par les Qimbayas, d'environ 5
    centimètres, datant du Ve au XIe siècle.

    Ils sont répertoriés officiellement comme reproductions zoomorphiques :

    • Un insecte ou un oiseau ? Leurs ailes sont toujours situées au-dessus de leur corps !
    • Une raie ? Elles n'ont pas de nageoire caudale !
    • Un poisson ( volant ) ?
      • Ils ont des nageoires en forme d'aile de libellule, pas en forme d'aile delta !
      • Contrairement à la dérive des avions, leur nageoire caudale est symétrique

    A vous de vous faire une idée :

    Vue de dessus Vue de profil Vue de face

    Coïncidences ? Gusmâo fit son avion après son retour de Bolivie, pays proche
    du Pérou où sont situées les fameuses "lignes" de Nazca ( même s'il s'avère
    qu'elles auraient fait de bien piètres pistes d'atterrissage )...




    Planeur égyptien


    En 1898, on a trouvé dans une tombe à Saqqarah en Egypte, un objet ailé
    daté de 200 ans av. J-C..
    Comme les avions n'existaient pas dans l'ancienne Egypte, il fut répertorié
    comme figurine d'oiseau en bois et classé sous le n° 6347 dans le "rayon jouets"
    au sous-sol du musée du Caire.

    Il demeura ignoré jusqu'en 1969, quand le Dr Khalil Messiha qui étudiait les
    maquettes des anciens égyptiens, fut intrigué par cet oiseau bizarre :


    • Aux formes aérodynamiques comparables à nos planeurs modernes.
    • Qui a une queue verticale et non horizontale.
    • Avec comme inscription : "don d'Amon", le dieu du vent.
    • L'objet en sycomore léger pèse 39 grammes, fait 14 centimètres de longueur pour 18 d'envergure.
    • Ses ailes sont en dièdre inverse, ce qui procure une meilleure manoeuvrabilité en vol au détriment de la stabilité.
    • Il est parfaitement "centré" ; son centre de gravité se situe au tiers de la corde de l'aile.

    Il peut donc voler !!!

    Comme l'ont démontré les répliques en balsa qui ont été faites, en y rajoutant une pièce fendue à l'endroit marqué sur la queue faisant office de gouverne de profondeur.


    Il est maintenant étiqueté comme maquette d'avion, ainsi qu'une quinzaine d'autres artefacts ailés, et a fait l'objet d'une exposition spéciale dans le hall central du musée du Caire en 1972.

    plan2.jpgplan3.jpg



    Il y a 2 200 ans, qui pouvait avoir de telles connaissances en aérodynamique ?
    Comment ont-ils obtenu ce savoir ? Observation ? Voyance ? ...

    A noter que les Egyptiens étaient connus pour faire des maquettes de leurs projets de construction ainsi que des objets familiers au mort afin de les placer dans sa tombe pour l'éternité.

    Pour certains, ces "oiseaux" ne sont que de simples girouettes... indicatrices de la
    direction du vent, d'où la queue verticale...







    Un récipient à sifflet en terre cuite trouvé dans une tombe à Teotihuacan ( Mexique ) :

    Pilote




    Une fusée au musée de Mexico ? :

    Fusée ?


    Figurine Maya représentant une espèce de véhicule volant ou un aéroglisseur (?)
    piloté par un étrange personnage...

    Aéroglisseur ? Aéroglisseur ?


    Un couteau de cérémonie aztèque au manche orné d'un homme volant ?
    Couteau de cérémonie aztèque


    Découverte en Turquie et très controversée, cette "fusée" :
    Fusée Turque


    Source : http://www.ldi5.com/archeo/ov.php#insolite





    Ci-dessous un cliché peut-être encore davantage explicite d'un hiéroglyphe
    découvert dans le temple d'Abydos. On peut y voir notamment ce qui semblerait
    être les représentations d'un... hélicoptère, d'un bateau style yacht ou vedette (?)
    et d'un avion, rien de moins ! Jugez vous-mêmes...






    Autre prise de vue du même hiéroglyphe :


Aucun commentaire:

Publier un commentaire